Tribune libre : Des migrants privés de liberté

Tribune libre : Des migrants privés de liberté

Les 21 et 22 Avril 2018 voyaient des militants du groupe Génération identitaire empêcher des migrants d’entrer en France dans les Hautes-Alpes. Fuyants la guerre, la pauvreté, la famine, avons-nous le droit de repousser sans empathie ces êtres humains ? Devons-nous protéger notre pays au profit de la liberté d’individus en détresse ?

Liberté, Égalité, qu’est-ce que c’est ?

Liberté, Égalité, Fraternité. Telle est la devise de notre pays. Mais cette devise s’applique t-elle réellement ? Liberté et Égalité sont des concepts d’une extrême difficulté. Ils ne peuvent être vrais aujourd’hui dans notre société. La Liberté et l’Égalité existent mais ne sont pas totales. Les migrants en font les frais. Ce groupe d’individus se place en autorité politique et territoriale pour refuser l’accès des migrants au territoire français. Ils imposent donc leur justice à travers leurs actions. Ou du moins leur définition propre de la justice.

L’opération contre les migrants

“Defend Europe”. C’est ainsi que se nomme l’opération portée par ce groupe. A visées politiques, cette action se pose comme anti-migrants à nos yeux. La faute à des militants bien trop actifs sur Twitter. Certains militants ont en effet publié une photo qui a fait polémique. Nous pouvons voir un homme noir tourner le dos aux militants mais symboliquement à la France et ses espoirs. Cette photo fût accompagnée de commentaires des militants tels que “Tu ne passeras pas cette fois-ci” ou “Pas cette fois !”. En dehors des possibles enjeux politiques nous pouvons y voir une haine non dissimulée de ces militants envers les migrants. Bien souvent les comptes Twitter associés à ce post contiennent d’autres tweets parfois violents ou à caractère raciste. Cette opération ne semble donc pas seulement à but politique ou protectionniste.

L’objectif médiatique

Bien au-delà de leurs opinions personnelles, les militants de la Génération identitaire souhaitaient un gain médiatique. Un message envoyé aux dirigeants politiques, une tonne de réactions sur Twitter et des articles par dizaine. L’opération fût un “succès” de leur point de vue. Ce groupe a donc réussi à se faire connaître un peu plus. Mais il a provoqué l’agacement du ministre de l’intérieur, Gérard Collomb. Il n’y aura probablement pas une réaction du gouvernement allant dans le sens de ce groupe.

L’indignation du public, le soutien aux migrants

Suite aux publications de la photo polémique, les internautes n’ont pas tardé à s’indigner de cette action qui leur semble honteuse. L’irrespect envers ces êtres humains est pointé du doigt, comme l’irrespect de la devise de la France. Il est clair qu’aucun pays ne peut accueillir toute la misère du monde. Cependant nous ne pouvons pas interdire l’accès à un pays de cette façon, de manière hostile. L’accueil de migrants peut effectivement être un frein pour un pays au niveau économique mais aussi emplois. Mais accueillir des personnes dans le besoin et échappant à une situation complexe comme la guerre est pourtant essentiel. Surtout pour un pays comme la France qui se veut pays de la Liberté et de l’Égalité. Si des décisions doivent être prises il faut qu’elles le soient par l’intermédiaire du gouvernement. Et non par n’importe quelle personne à travers sa propre définition de la Liberté et la Justice.

 

Bastien pour l’équipe 123Liestra
© 2018-05-24

Retour au Blog